Archive pour la catégorie ‘Frustration’

Les Têtes à Claques

Lundi 2 juillet 2007

Je n’aime pas Michel Beaudet, le créateur des têtes à claques. Je n’aime pas le voir à la télé parler des nouveaux sous-produits qu’il compte mettre sur le marché (trucs de téléphones portables, DVD pour Noël…). Bref, pour moi, c’est lui qui a une tête à claques. Lire le reste de cet article »

Noël en novembre

Mardi 14 novembre 2006

Nous sommes à peine à la mi-novembre que les décorations de Noël poussent sur les corniches des maisons de mon quartier. Je n’ai pas encore vu un flocon de neige subsister au sol, mais j’ai déjà entendu les plus grands succès du temps des fêtes au centre commercial. Est-ce qu’on a oublié de m’informer que Noël était rendu en novembre ? Lire le reste de cet article »

L’envers du verlan

Mardi 8 août 2006

Vous connaissez le verlan ? C’est cet espèce de «langage» inversé qui est populaire auprès des jeunes, surtout dans les milieux urbains en France. Grâce à la magie d’Internet, il m’arrive de discuter avec des lecteurs de Spagati européens. Un petit conseil : lâchez le verlan les amis, ce n’est pas très joli. On dirait un dialecte d’enfants qui tentent de faire des messages codés pour échapper à l’attention parentale. Tout le monde a déjà inversé des syllabes pour jouer quelques minutes avec des amis. Mais lorsqu’un jeu d’enfance devient assez sérieux pour forger l’identité d’un peuple, il y a quelque chose qui ne tourne pas rond. Lire le reste de cet article »

Hymne au printemps ?

Mardi 28 mars 2006

Les vaillants maris sortent déjà pour huiler la poulie de la corde linge, alors que leur femme prépare le seau et le Windex pour le grand nettoyage des vitres. Les jeunes ont déjà troqué leurs bâtons de hockey contre des gants de baseball, le soleil est à l’horizon. Il paraîtrait, selon des sources fiables, que le printemps est arrivé. Le maudit printemps! Lire le reste de cet article »

Faites de l’air

Lundi 27 février 2006

J’en ai marre. j’en ai vraiment marre! je trouve ça insupportable. Je suis obligé de supporter ce fléau de la société toutes les fois que je vais souper chez des amis qui en sont dépendants. Et de mon côté, je ne peux rien dire, je ne peux rien faire, puisque je ne suis qu’un invité parmi tant d’autres. En toute politesse, je pourrais dire que leur habitude m’incommode, et que j’ai peine à l’endurer. Mais non, je me tais et j’encaisse. De toute façon, un seul homme ne saurait faire valoir son point contre une majorité de gens difficiles à raisonner. Rien ne sert de s’époumoner. Lire le reste de cet article »

Causer pour causer

Dimanche 20 novembre 2005

J’entre chez Wal-Mart, une dame m’accoste pour me quêter de l’argent pour les maladies du coeur.

- Désolé Madame, je n’ai pas de monnaie!

Je sors du Wal-Mart, un aveugle me prie de donner pour sa fondation, ne serait-ce que quelques dollars pour former un chien-guide ou deux. Je brasse son pot de monnaie, juste pour lui faire croire que j’ai mis une bonne poignée de pièces et je continue ma croisade. Lire le reste de cet article »

L’école du rock

Lundi 18 octobre 2004

Hey les jeunes! Vous en avez marre de votre vie monotone? Devenez des rockeurs, c’est super facile, vous n’avez qu’à faire comme Marie-Chantale Toupin…

1) Remplacez tous les «moi» et les «toi» de votre vocabulaire par des «moé» pis des «toé».

2) Portez une veste en cuir noir avec un gros zipper.

C’est tout me direz-vous? Je crois fermement que oui puisque les disques de mam’zelle Toupin sont classés «rock» malgré leur composition à 90% de tourments amoureux bonbons. C’est donc dire que l’apparence fait le style musical, que l’habit fait le moine et que les deux font la paire!

Juste avant de terminer sur ce point, permettez-moi de faire une petite parenthèse… ( )

J’ai du bon fromage au lait

Lundi 2 février 2004

Hier, j’ai discuté de cette chanson avec ma copine et nous en sommes venus à la conclusion suivante: « Câlisse que ça veut rien dire… »

Premièrement, la chanson dit : « j’ai du bon fromage au lait ». C’est autant un pléonasme que de dire « j’ai une bonne Kit-kat au chocolat »

Deuxièmement, la chanson dit : « Qui vient du pays de celui qui l’a fait » en parlant bien sûr du fromage. Un peu plus loin dans la chanson, on peut entendre: « celui qui l’a fait est de mon village » toujours en parlant du fromage. Pouvez-vous bien me dire pourquoi le gars qui a écrit cette chanson n’a pas simplement dit: « j’ai du fromage de mon village »

Ah pis anyway… Qu’est-ce que ça peut ben nous faire que c’te gars là ait du fromage ou non ?

L’ADISQ

Lundi 27 octobre 2003

Hier soir, j’ai visionné le gala de l’ADISQ avec Maude et Andréanne (Vous ne les connaissez pas, mais c’est juste pour vous faire savoir que MOI, j’étais avec deux filles) :P Voici mon résumé de la soirée:

Deux trophés pour les cowboys fringants (sans compter celui qu’ils ont reçu hors d’ondes), Youppi!

Interprète féminine de l’année ? Encore Isabelle Boulay… Allez-vous finir par comprendre qu’il y en a d’autres des bonnes chanteuses ? Sans parler du fait que mademoiselle Boulay n’avait pratiquement rien fait musicalement au cours de la dernière année.

Jean Leloup gagne un prix pour le meilleur album rock mais il n’est même pas là pour venir le chercher… Bravo Jean, tu quittes le monde de la musique et tu ne nous laisses même pas le bonheur de te voir aller chercher ton dernier trophé, le dernier pour Leloup avant que Leclerc ne surgisse…

Un dernier mot, Stephie Shock a dit, alors qu’il présentait un trophé, que le « A » de Guy A. Lepage signifiait « anus ». Quelle mauvaise blague, on aurait dit un règlement de compte… Mister Shock vient de baisser considérablement dans mon estime.