Archive pour janvier 2006

Selon les sondages, vous devez lire ceci

Jeudi 26 janvier 2006

Ce lundi, 23 janvier 2006 le Canada entier se prononçait sur sa gouvernance. Avez-vous déposé votre vote stratégique dans l’urne? Si oui, bravo! Sinon, j’espère que vous avez une bonne raison du style : «je suis dans le coma» ou encore «ouais, ben je vis au Cambodge»! De mon côté, je n’ai pas manqué à mon devoir de citoyen. De toute façon, j’étais prêt, j’avais vu les «précieux» sondages… Lire le reste de cet article »

Interrogations en rafale

Vendredi 20 janvier 2006

C’est le temps de faire le point, le point sur ma vie, le point sur la vôtre, le point d’interrogation. Encore une fois, je me pose une tonne de questions auxquelles je ne trouve pas de réponses (et au fond, auxquelles je ne veux même pas trouver de réponses). Loin d’être existentielles, ces questions rebondissent dans ma tête comme une balle (mais pas nécessairement une balle de ping-pong… on parle d’une balle standard sans trop d’importance dans ce récit)! Servez-vous, les plats sont servis : Lire le reste de cet article »

Moustaches en vrac

Mardi 17 janvier 2006

Il y a quelques semaines, je vous ai annoncé que je me faisais pousser une moustache. Sachez que j’ai relevé le défi, et mieux encore, je l’ai abordé de plusieurs façons. Tant qu’à me faire pousser le poil sous le nez, pourquoi ne pas explorer l’univers de la moustache au complet? Donc, en grande primeur, voici mes quatre configurations moustachues, suivies d’une courte description de chacune d’entre elles. Lire le reste de cet article »

Quatre trente sous pour une piastre

Mercredi 11 janvier 2006

Au Québec, il est commun d’entendre parler d’un «trente sous» pour désigner une pièce de vingt-cinq cents. Qu’il s’agisse du téléphone public ou de l’itinérant, c’est d’un trente sous qu’ils ont besoin. Je me demande sincèrement comment est apparue cette manie d’arrondir le vingt-cinq cents, et lui seul, à la dizaine supérieure. Est-ce que l’on nomme la pièce de cinq cents comme une pièce de dix cents? Non jamais! Lire le reste de cet article »

L’art de se faire pousser une moustache

Vendredi 6 janvier 2006

La moustache a toujours été et sera toujours un symbole de masculinité sans faille. Cette ligne fantaisiste de pilosité hyperbuccale miroite une virilité assumée qui se revigore au fil des jours.

Devant l’éternel, face à mon destin, j’ai décidé moi aussi d’attaquer le taureau par les cornes. Mesdames et Messieurs, je me fais pousser le poil entre le nez et la bouche. Lire le reste de cet article »